Quel type de capteur pour l'utilisation de pulverulent?

3 RÉPONSES https://www.instrumexpert.com/forum-topic/quel-type-de-capteur-pour-l-utilisation-de-pulverulent https://www.instrumexpert.com/images/default-background-actualite.jpg
Sujet

Quel type de capteur pour l'utilisation de pulverulent?

il y a 9 ans
Inscrit depuis 10ans romain33

romain33 «Autre»

Bonjour, Je travaille pour une entréprise qui fabrique des poudres à partir de produits laitiers et je réalise un bilan hydrique sur une des tours de séchage. Pour ce faire un certain nombre de capteurs d'hygrométrie ont été installés. Ce sont des capteurs capcitifs (TH 300 - constructeur KIMO). Néanmoins après m'être renseigné il s'avère que ces capteurs sont soumis à une dérive dans la mesure pour des températures éleveés. De la même manière, la présence de particules dans l'air entraine un encrassement des sondes pouvant perturber la mesure. Donc mes questions sont les suivantes : - Quels types de capteurs d'hygrométrie sont les mieux adaptés à un tel process? (70°C - présence de particules dans l'air - débit d'air important). - Si vous connaissez, pouvez vous également me suggérer quelques fabriquants? - On m'a parlé d'un capteur point de rosé à miroir réfléchi, qu'en pensez vous? Merci de vos réponses!
il y a 9 ans
Inscrit depuis 10ans davidgarcia

davidgarcia «Technicien maintenance»

Bonjour, moi personnelement je me sers d'appareils à point de rosée de marque VAISALA (Finlande), la température de mon gaz est de + ou - 700°c. Les sondes de type polymère sont protegées par des filtres (type de filtration au choix). Ces appareils permettent d'afficher : le point de rosée du gaz (mélange H2/N2 chez moi), l'humidité relative du gaz ainsi que la température du gaz. 2 sorties 4-20 mA sont disponibles ainsi que de la communication numérique quant aux miroirs : nous les utilisons en doublon des appareils VAISALA, mais je trouve que ce n'est pas très précis, tout dépend de l'appreciation de celui qui surveille l'apparition de goutelettes sur le miroir (point de rosée manuel avec injection d'eau froide) nous avons aussi aussi testé le miroir de chez General Electric, mais sans resultat positif faute de temps pour le suivi (miroir refroidi deux etages) et surtout a cause du gaz qui contient parfois du NH3 qui ronge le miroir Cdlt
il y a 9 ans
Inscrit depuis 10ans omorel

omorel «Technicien BE»

Bonjour La mesure doit elle se faire sur l'air ou la poudre ? Pour l'air je pense que la technique actuelle est bien adaptée; il faudrait simplement placer la sonde dans un tube équipé d'un filtre et effectuer une dépression dans ce tube pour forcer le passage de l'air (la dépression peut être effectuée avec un petit venturi à air comprimé; certifié ATEX car présence de poudres). Pour la poudre la technique de mesure la plus adaptée est le proche infra rouge.
il y a 6 ans
Inscrit depuis 7ans Toolman

Toolman «Directeur technique»

Bonjour, S'agit-il d'un atomiseur? Si oui, le capteur Vaisala est tout indiqué est peut être monté en sortie de cyclone, et en entrée d'air neuf Attention en sortie de cyclone bien souvent il faut utiliser des capteur ATEX voici un lien intéressant pour vous: http://www.vigi-control.com/#!hygrometrie-et-temperature/czf9 Bonne continuation Christophe