ENQUETE

Les BTS CIRA et la nouvelle technologie alors ?

Postée, il y a 2 mois Autre

VEGA constructeur d’instrumentation de process soigne depuis toujours ses relations avec les formations techniques en lien avec l’instrumentation de process. «Cela fait partie de notre culture», précise Nadia FARA, responsable Marketing, «VEGA est un constructeur allemand, un pays ou l’accompagnement des juniors est très ancré». En ce printemps, 2017 VEGA a lancé une étude auprès de plusieurs sections CIRA pour comprendre comment les jeunes techniciens abordent l’utilisation du web et des nouvelles technologies dans leur futur métier.

Interview de Nadia FARA, Responsable Marketing et Communication, VEGA

Q°: Nadia, qui êtes-vous ?

Je travaille chez VEGA depuis 17 ans. Aujourd’hui responsable Marketing & Comunication, je m'occupe des relations avec les écoles et organismes de formations, j’ai toujours était investie dans la formation des jeunes. Je participe régulièrement à des initiatives en faveur de l’orientation, du tutorat et de l’emploi de jeunes.

Q°: pouvez-vous nous rappeler ce qu’est le BTS CIRA ?

Le BTS CIRA, pour contrôle industriel régulation et automatisme est une formation courte et proche du terrain qui destine les étudiants aux métiers de la maintenance et de l’automatisme. Les techniciens issus de ce cursus interviennent en phase projet, en étudiant les process de production et en définissant les solutions d’automatisation, mais également en phase de réalisation, avec le montage et le réglage des équipements, les tests et opérations de maintenance.

Q°: VEGA intervient auprès de ces sections ?

De manière générale, nous essayons d’être un support pour les formations techniques. Mais, il est vrai que le BTS CIRA est une des formations la plus proche de notre métier de constructeur d’instrumentation de process. Cette formation comporte une partie importante dédié aux capteurs aussi bien sur l’aspect théorique que pratique avec des TP. C’est pourquoi, nous essayons de transmettre notre expertise à travers différentes actions : ressources documentaires, présentations devant les élèves, visites d’usine.

Q°: pourquoi lancer une enquête auprès de ces étudiants ?

Les élèves aujourd’hui en formation seront bien évidemment les techniciens que nous rencontrerons très vite dans les usines. Dans une société qui évolue très vite avec les nouvelles technologies, Internet, l’omniprésence des smartphones ou encore des réseaux sociaux, nous devons savoir nous remettre en question et apprendre à connaître cette nouvelle génération de techniciens.

Q°: les techniciens de la générations Y ?

Oui ! (sourire) Enfin, ça c’est du marketing ! Génération X, Y ou Z, ce sont surtout des jeunes qui découvrent un métier, comme nous-même avons commencé un jour !

Q°: comment s’est présentée cette enquête ?

En mars 2017, 121 étudiants issus de plusieurs établissements dans toute la France ont répondu à un questionnaire en ligne sur la place occupé par le digital et les nouvelles technologies dans leur formation et leur futur métier. La plupart de ces jeunes gens sont équipés de smartphone ou d’un ordinateur personnel et 84,3% d’entre eux se déclarent prêts à l’utiliser à titre professionnel.

Nous les avons interrogés sur les réseaux sociaux. Il sont gros consommateurs de médias sociaux grands publics sur lesquels ils ont des profils : 86% sur Facebook, 74% sur YouTube. Mais ils négligent encore les réseaux professionnels tels que LinkedIn où ils ne sont que 13% à avoir un profil et 1% sur Viadéo (voir graphique ci-dessous). Ce qui est très dommage compte tenu parfois des difficultés à trouver un stage, une alternance ou un emploi.

Ci-dessus, un graphique issu de l'enquête réalisée auprès des BTS CIRA interrogés, qui illustre leur présence sur les réseaux sociaux suggéré.

Q°: Et dans leur formation/métier, utilisent-ils les nouveaux outils ?

Eh bien oui, ou du moins ils connaissent les possibilités offertes telles que comprendre une technologie, comparer des technologies, commander en ligne. Par contre, ils n’utilisent pas beaucoup, pour l’instant, le web pour chercher un fournisseur ou se rendre visibles des recruteurs.

Q°: qu’avez-vous encore appris grâce à cette enquête ?

52,9% de ces étudiants souhaitent à l’issue de ce BTS entrer dans la vie active, 43,8% souhaite poursuivre leurs études et seulement 3.3 % souhaitent changer d’orientation. C’est très positif, cela signifie que ce BTS répond aux attentes. On constate que seule 11,6 % des personnes interrogées sont des femmes, mais c’est déjà pas mal !

Q°: que va faire VEGA de cette enquête ?

Cette enquête est une des actions mise en œuvre par une personne de mon équipe, en alternance justement. Cette enquête va nous permettre de créer des outils de communication adaptés pour cette population de jeunes techniciens. En particulier, nous allons adapter notre communication sur la plateforme http://www.instrumexpert.com ou encore sur notre page entreprise sur LinkedIn. Nous allons essayer de faire gagner du temps à ces juniors pour qu’ils utilisent au maximum les ressources à leur disposition. C’est le rôle des séniors de donner des raccourcis aux juniors, non ?

 

Nadia FARA
Responsable Marketing-Communication

VEGA TECHNIQUE SAS