Salaire en Plate forme pétrolière

8 RÉPONSES http://www.instrumexpert.com/forum-topic/salaire-en-plate-forme-petroliere http://www.instrumexpert.com/images/default-background-actualite.jpg
Sujet

Salaire en Plate forme pétrolière

il y a 9 ans
Inscrit depuis 13ans Desinscrit

Desinscrit «Autre»

Voilà je voudrais avoir une idée sur les prétentions salariales à avoir lorsque l'on travaille sur une plate forme pétrolière (en afrique) avec un roulement 5*5 semaines.

merci

il y a 9 ans
Inscrit depuis 11ans jivolo

jivolo «Etudiant»

Ce qui est sûr c'est que t'es très bien payé et en plus t'as beaucoup d'avantage lié à l'expat: billet d'avion A/R après chaque roulement, la prise en charge du logement...etc

maintenant niveau avantage et même salaire, ça dépend de l'entreprise qui t'embauche...mais bon, tu garderas surtout un bon souvenir culturel.

A+

il y a 9 ans
Inscrit depuis 13ans Desinscrit

Desinscrit «Autre»

Je suis un peu surpris, je m'attendais à un peu plus de 2500 Euros. En revenche la cotisation retraite reste à ma charge. C'est quoi les avantages liés à l'expat...?

Comment ça se passe sur les 5 semaines sur place, c'est du non-stop?

Merci d'avance...

il y a 9 ans
Inscrit depuis 14ans MODERATOR1

MODERATOR1 «Technicien qualité»

Quelques commentaires personnels - en empruntant le pseudo du modérateur.

L'exercice du métier de technicien sur FPSO (plate-forme) ne devrait pas s'aborder sous l'angle des avantages financiers. Même s'ils sont réels et intéressants.

La lecture du contrat de travail proposé permettra de les quantifier par rapport à votre situation actuelle en France. Pour ma part je percevrais cette opportunité comme la pièce possible dans le puzzle d'une carrière.

Ce job n'est pas anodin, ses conditions d'exercice sont plutôt difficiles: éloignement de la France, vie de moine travailleur... Si par exemple il s'agit de l'Angola, il vaut mieux oublier les virées touristiques dans le pays qui pourraient se révéler dangereuses. Sur un FPSO on est là pour travailler...de toute façon il n'y a guère d'autres possibilités.

Ce qui d'ailleurs limite les dépenses...

Maintenant cette opportunité doit avant tout se percevoir comme une orientation possible de carrière. L'industrie Oil & Gaz est porteuse et le restera pendant de nombreuses années. Une expérience terrain devrait pouvoir vous ouvrir ultérieurement d'autres voies dans cette industrie.

Si vous parlez anglais, l'ouverture est internationale (moyen orient, états unis, norvège etc...) ou française. C'est plutôt de cette façon que je vous invite à considérer les choses, les écarts de rémunération pouvant sur l'ensemble d'une carrière être considérables !

Si cette expérience vous tente sur le fond (le travail, l'expérience culturelle etc), allez y , tout en négociant au mieux votre contrat. Par contre si vous n'y voyez qu'une opportunité de salaire court terme alors vous risquez d'être déçu...et de multiples façons.

P.C.

Vega

NB: Information factuelle, le taux de divorce pour les itinérants du secteur pétrolier est très élevé.

il y a 9 ans
Inscrit depuis 12ans jmbouteuil

jmbouteuil «Technicien instrumentation»

Bonjour à tous,

En règle générale le salaire d'un technicien Offshore peut être très variable. Ceci est dû essentiellement au choix de l'intermédiaire pour votre contrat avec la compagnie qui opère.

Il n'y a aucune règle en la matière et l'omerta est de règle sur ce sujet, chacun négocie son propre contrat.

Sachez que le salaire s'exprime par jour travaillé et non lissé sur un mois. Je peux toutefois donner une fourchette pour les instrumentistes qui sont avec moi, une moyenne de 320 à 450 euros / jour pour des personnes qualifiés, une décôte de 25% si moins qualifiés.

Les périodes de travail sont normalement en 4x4, et les horaires 12h/jour et sept jours/semaine. En règle générale on travaille un peu plus.

Ne pas oubliez que lors de votre repos vous n'êtes pas payés!

Attention, il faut être conscient que l'on fait appel de plus en plus à de la main d'oeuvre qui provient d'Inde, des Philippines et d'amérique du sud, donc les places sont chères et les salaires suivent le mouvement inverse. Donc il faut être qualifié voire spécialiste si l'on veut exister dans ce métier.

Si vous avez des questions n'hésitez pas.

Jean-marc BOUTEUIL

Metering Engineer AKPO FPSO Project TOTAL Upstream Limited

il y a 9 ans
Inscrit depuis 14ans MODERATOR1

MODERATOR1 «Technicien qualité»

Un complément suite à l'info précédente sur les techniciens et ingénieurs en provenance d'Inde et des Philippines: Le niveau de salaire d'un technicien de cette origine est de +/- 1900 Euros (toutes charges incluses, ie charges sociales...sachant qu'en France elles représentent +43% du brut) sur une zone aussi sophistiquée et onéreuse que Dubaï (Emirats Arabes Unis).

Les niveaux techniques sont très disparates mais la masse de candidats disponibles permet d'effectuer une sélection adéquate et de trouver de très bons profils. Ils parlent beaucoup mieux anglais que leurs homologues français et sont plus souples...

Je rejoins entièrement le commentaire de Mr Bouteuil, seules des compétences avérées permettront de se distinguer face à cette concurrence. En même temps, c'est aussi ce qui fait l'intérêt culturel de ce type d'expérience

P. C.

Vega

il y a 9 ans
Inscrit depuis 9ans twinlorz

twinlorz «Resp. instrumentation»

Bonjour à tous,

Le salaire n'est pas tout pour ce type d'activité. Le fait de travailler en roulement sur une plate-forme (perso : connaissance pour celles au large du Congo même si je n'y ai travaillé que de manière ponctuelle pour des cas bien précis) va permettre d'avoir sur le long terme plus de temps 'libre' ou avec sa famille (en comparaison d'un cadre qui se tape 12 / 15 h par jours en instrum pour atteindre ces objectifs).

Mais les vols en avions ne sont pas tous bien sûr en Afrique (là aussi je parle par expérience), le voyages sont fatiguant, les départs de chez soi éprouvant quant on a de la famille, même sans enfants, et la population locale (lors du transit à terre) n'est pas toujours bienveillante.

Le travail en lui même est plus fatiguant qu'en usine (je faisait facile 6h00 21H00 mais comme je l'ai dit c'était du ponctuel) du fait du bruit, du confinement et de la promiscuité permanente.

Le travail avec des autochtones est parfois enrichissante mais de moins en mois car comme il a été dit la résurgence des pays types Indes ou autres incite à l'embauche de 'flottilles' de techniciens qui ne chercheront pas forcément à s'intégrer à une autre culture.

Pour ce qui est des questions matériel, le billet d'avion est bien évidemment pris en charge mais pour le reste il faut négocier ...

En cas de maladie ou d'accident il faut aussi se poser la question (santé fragile s'abstenir) car les toubibs locaux ou les hôpitaux du cru ne sont pas toujours à conseiller.

Par tout ça je ne cherche pas à décourager qui que ce soit mais il faut bien peser le pour et le contre et surtout ne pas hésiter à questionner son éventuel futur employeur. Une embauche réussie est un plus pour tout le monde alors qu'une embauche 'ratée' pour inadéquation au poste est très pénalisante pour l'employeur (frais d'embauche et de formation perdus). Cependant ce type d'aventure est très valorisante pour qui l'a pratiquée, surtout sur le plan humain et de la débrouille.

Maintenant bonne chance à ceux qui peuvent et qui décident de faire ce type d'activité pendant quelques temps.

il y a 8 ans
Inscrit depuis 13ans CIRA

CIRA «Autre»

Attention à la nature du contrat

De nombreuses sociétés proposent des statuts off-shore, ce type de contrat n'offre aucune garantie ( chômage, maladie, retraite)

Dans ces conditions ne pas accepter de contrat à moins de 450 Euro x30 pour un mois plein d'activité, se déclarer soi-même à la secu, ou prendre des assurances privées.

Afin d'éviter tout probleme l'idéal consiste à travailler pour une société Francaise specialisée dans notre métier et non une société de prestation de personnel travaillant à partir d'un paradis fiscal ( monaco, suisse, luxembourg, etc........)

il y a 2 ans
Inscrit depuis 3ans LeGuiniecErwann

LeGuiniecErwann «Technico-commercial»

Bonjour Monsieur Bouteuil,

Je viens vers vous car je pense que vous pouvez répondre a mes interrogations.

Je suis titulaire d'un BTS Travaux publics spécialité traitements des eaux et pose de canalisations ainsi que d'un BTS commerce spécialité Négociation/ Relationnel.

Ces deux diplomes on été effectuer en alternance le premier chez le Groupe SAUR France (specialisé dans le traitement des eaux) et le deuxième chez le Groupe CUPA (spécialisé dans l'extraction, le façonnage et la commercialisation de pierres naturelles de constructions).

J'aimerais activement travailler sur une plateforme petrolière en afrique pour developper mes connaissances techniques et également decouvrir un mode de travail et de vie qui ne peut que me faire progresser. Cette envie de travailler en afrique m'a été donnée par mon père qui apres avoir travailler 10 ans dans une entreprise pétrolière est devenue commercial sur le secteur africain pour une entreprise anglaise ( DOMINO YOUNG). J'aimerais a mon tour tenter ma chance.

Pouvez vous si c'est encore possible m'en dire plus sur les démarches a effectuer et les choses a savoir avant de s'engager.

Merci d'avance.

Cordialement.

Le mail que vous avez posté date de 2008,